Évènements

14e Congrès forestier mondial

07.09.2015 – 12.09.2015 Durban, Afrique du Sud

Le Congres forestier mondial (CFM, ou WFC en anglais) est la réunion la plus importante réunion dédiée aux forêts et à la sylviculture. Il est organisé tous les six ans par un pays d'accueil et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (OAA, ou FAO en anglais). En 2015, le CFM aura lieu sur le sol africain pour la première fois, car l'Afrique du Sud s'est vu attribuer le droit d'accueillir cet événement de prestige. Le XIVe Congrès forestier mondial se tiendra à Durban (Afrique du Sud) du 7 au 11 septembre 2015, suivant le XIIIe CFM tenu à Buenos Aires (Argentine) en 2009.

Le congrès se veut une plate-forme de réflexion et d'échange sur les forêts et la sylviculture, où les gouvernements, les universitaires, la société civile, le secteur privé et les gens intéressés par la foresterie peuvent trouver des moyens de faire face aux questions clés du développement durable. Le thème retenu pour le XIVe Congrès est « Les forêts et les gens : Investir dans un avenir durable ».

Le XIVe CFM a pour objectifs

  • de clarifier pourquoi il est tellement important de reconnaître les forêts et la sylviculture comme une partie intégrante du développement durable - tant au niveau local qu'au niveau national et international.

  • d'identifier, d'analyser et de sensibiliser sur les principaux enjeux auxquels les forêts et la sylviculture sont confrontées, et de proposer de nouvelles mesures techniques, scientifiques et politiques susceptibles de promouvoir la durabilité en faisant converger les bonnes politiques et les pratiques réalisables.

  • de servir de cadre idéal pour les forestiers du monde entier en 2015 - réunissant les décisionnaires et les praticiens locaux, ainsi que les partenaires d'autres secteurs, afin de partager leurs connaissances et conclusions utiles dans un forum qui permettra de lancer un débat sérieux, constructif, voire contradictoire ; d'échanger les expériences et les opinions, et de favoriser les partenariats et les réseaux coopératifs.

  • de servir de vitrine mondiale pour les derniers développements et les innovations de pointe en matière de forêts et de foresterie, par le biais des plates-formes multimodes d'apprentissage qui permet d'en illustrer les avantages et les synergies.

  • d'assurer que les questions critiques sont abordées et que les principaux intervenants, y compris les jeunes, les femmes, les populations autochtones et les communautés locales, disposent d'une plate-forme qui valorise les avis des groupes qu'ils représentent.

pour plus d'info, bien vouloir suivre le lien: http://www.fao.org/forestry/wfc/en/

 

Retour